Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Bienvenue sur notre site !!

       Consulter les vacations des médecins

VOTRE AVIS, VOS REMARQUES, VOS DOLEANCES.

Vous fréquentez la Coopérative de Santé RICHERAND au travers de votre parcours santé dans le Centre de Santé historique, l’Association de Victimologie de Paris, Parcours d’Exil, votre parole nous intéresse.

     Centre Santé RICHERAND

Consultation sans rendez-vous du :

Lundi au vendredi de 9h à 18h

Noter que lors de ces consultation:

- Un seul motif de consultation sera traité.

- Ni certificat, attestation outre document non urgent ne sera établi ou rempli par le médecin (certificat MDPH, certificat de non contre indication au sport...)

- Les patients seront vus par le médecin par ordre d'arrivée.

Le médecin pourra vous orienter vers une consultation quelques jours plus tard si votre motif n'est pas urgent.

 

 

 

 

 

Epidémie en hausse : En un coup d'œil

Mise à jour : 01-07-2022              https://covidtracker.fr/

La Cour suprême des États-Unis révoque le droit constitutionnel à l’avortement

C'est un véritable coup de tonnerre, la Cour suprême des États-Unis a révoqué, vendredi 24 juin, le droit constitutionnel à l’avortement, laissant chaque État libre de l’interdire ou de l’autoriser.

Un recul historique

Cette volte-face attendue, depuis que Donald Trump, ancien Président, avait nommé trois juges très conservateurs, est néanmoins historique. La Cour suprême des États-Unis a enterré, vendredi 24 juin, un arrêt qui, depuis près d’un demi-siècle, garantissait le droit des Américaines à avorter.

En conséquence, chaque état aura en son sein, le pouvoir de l’interdire ou de l’autoriser. Cette décision est un recul historique, puisqu’il renvoie les Américaines à la situation d’avant l’arrêt emblématique « Roe v. Wade » de 1973, quand chaque état était libre de les autoriser ou non.

La Constitution n’interdit pas à chaque état de réglementer ou d’interdire l’avortement, mais rend ce pouvoir au peuple et à ses représentants élus.

La Cour suprême des États-Unis.

Beaucoup d’Américaines ont le sentiment que leurs filles et petites-filles ne bénéficieront pas des mêmes droits pour lesquels elles se sont battues.

La principale organisation de planning familial promet de continuer à lutter aux côté des Américaines. Et l’ancien président démocrate Barack Obama accuse la Cour suprême d’avoir « attaqué les libertés fondamentales de millions d’Américaines ».

Depuis la décision de la Cour suprême, déjà 26 états, surtout dans le Sud et le centre, plus conservateurs et religieux, sur les 51, pourraient interdire l’IVG. Des cliniques sont déjà fermées.

Près de 50% des femmes ayant recours à une interruption de grossesse vivent sous le seuil de pauvreté et les femmes noires et hispaniques sont surreprésentées (29% et 25% respectivement). La décision de la Cour suprême va donc les pénaliser davantage, soulignent les défenseurs du droit à l’avortement.

Plus de 930 000 avortements ont été recensés en 2020 aux Etats-Unis, un rebond récent après trente ans de baisse continue. 

(Institut Guttmacher, statistiques USA).

Après le droit à l’avortement, d’autres devraient être remis en cause par la très austère Cour Suprême : le droit à la contraception, au mariage homosexuel…

Alors que dernièrement la Cour suprême a consacré le droit de porter une arme en public, les États-Unis apparaissent comme une nation très fracturée.

Marilyn PERIOLI 27 juin 2022   vivamagazine.fr

894

ÉLEVÉ ET EN HAUSSE • 28/06 (J-3)

Taux d'incidence
Nombre de cas par semaine pour 100k habitants. Le seuil d'alerte est 50.

 

27.13%

TRÈS ÉLEVÉ ET EN HAUSSE • 28/06 (J-3)

Taux de positivité
Proportion des tests qui sont positifs parmi l'ensemble des tests.

 

1.51

ÉLEVÉ ET EN HAUSSE • 01/07

Taux de reproduction R
Nombre de personnes contaminées par 1 malade. Au-dessus de R=1, l'épidémie progresse.

18.6%

BAS ET STABLE • 01/07

Tension hospitalière
Nombre de lits de soins critiques occupés par les patients Covid19 par rapport au nombre de lits fin 2018.

Cas positifs

On prélève en moyenne 85 725 cas positifs au Covid19 chaque jour, en hausse (+ 57%) par rapport à la semaine dernière (par date de prélèvement, J-3).

Admissions. soins critiques

Il y a en moyenne 84 admissions en soins critiques pour Covid19 chaque jour, en hausse (+ 26 %) par rapport à la semaine dernière.

Soins critiques

Il y a actuellement 960 personnes en soins critiques pour Covid19, en baisse

(+16%) par rapport à la semaine dernière.

Apprendre à nager : un programme gratuit pour les enfants.

L’année dernière en France, plus de 1100 noyades ont été comptabilisées. Elles sont la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. Il est important d’apprendre à nager dès le plus jeune âge.

Encore trop peu d’enfants ne savent pas nager. Pourtant, des programmes gratuits sont disponibles. Oui, il est possible d’apprendre en dehors de l’école.

« J’apprends à nager » et « Aisance Aquatique »

La Fédération française de natation en lien avec le ministère des Sports proposent deux programmes gratuits pour aider les enfants à se sentir comme un poisson dans l’eau.

Ils sont à destination des 4/12 ans ne sachant pas nager. Mais également des adultes de plus de 45 ans. Ils s’adressent aussi aux populations les plus fragiles résidant sur les territoires qui ne disposent pas de piscine. Avec comme objectif : se familiariser avec la natation en toute sécurité. A la fin du programme, les participants ont droit à un diplôme.

Bonne idée : une piscine itinérante, pour ceux qui n’en n’ont pas à côté de chez eux

🏊 Une piscine itinérante pour les écoliers, dans les communes privées de piscine municipale. Elle a fait escale à Recologne dans le Doubs, le temps pour les enfants d’apprendre à nager. #IlsOntLaSolution #PiscineMobile #PiscineItinérante #Ecoliers #Natation @F3FrancheComte pic.twitter.com/UJbznRt9iX

— France 3 Régions (@F3Regions) June 20, 2022

Profiter de l’eau en toute sécurité

En ce début d’été et à l’approche des vacances, quelques règles sont à respecter pour profiter des bienfaits de l’eau :

  • Apprenez à nager, nous sommes tous concernés : jeunes enfants comme seniors
  • Baignez-vous toujours avez vos enfants 
  • Choisissez les zones de baignade surveillées 
  • Respectez les interdictions de baignade 
  • Tenez compte de votre état de forme 
  • Ne consommez pas d’alcool avant et pendant la baignade

En piscine, surveillez vos enfants de près et en permanence

Aucun dispositif de sécurité ne remplace votre vigilance

  • Baignez-vous en même temps que vos enfants ou désignez un seul adulte responsable de la surveillance 
  •  Ne faites pas autre chose lorsque votre enfant se baigne 
  •  Ne restez pas le regard fixé sur votre téléphone ou votre tablette 
  •  Ne vous absentez pas, même quelques instants 
  •  Soyez particulièrement vigilants lors des baignades dans des piscines « hors-sol » (non enterrées) qui ne disposent pas de dispositif de sécurité

En mer, pas d’imprudences

  •  Nagez dans les zones de baignade surveillées 
  •  Nagez accompagné ou en signalant votre lieu de baignade 
  •  Nagez avec une bouée de nage en eau libre 
  •  Evitez la pleine mer et nager le long du rivage

Attention, la couleur des drapeaux sur les plages change cet été, voici comment vous y retrouver, sur le site du ministère des Sports.

Marilyn Perioli   24 juin 2022 vivamagazine.fr

Décès hospitaliers

Il y a en moyenne 37 décès hospitaliers pour Covid19 chaque jour, en hausse

(- 12%) par rapport à la semaine dernière.

       Vaccination rappel :

Le second rappel vaccinal ou quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 limite les formes graves de la maladie en renforçant le système immunitaire.

La vaccination des plus fragiles face au Covid-19 doit se poursuivre même si l'épidémie diminue en France avec l'arrivée des beaux jours. La quatrième dose de vaccin (correspondant à une seconde dose de rappel vaccinal) est ouverte aux Français âgés de 60 ans et plus 6 mois après leur dernier rappel et à tous les patients immunodéprimés et les plus de 80 ans .

                   C'est possible 

       au Centre de santé RICHERAND: 

les mercredi et vendredi de 8h30à 12h40

               Tél:  01 40 03 38 58