Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

8 Avril 2015 : une date décisive...

Après une expérience de transfert de gestion durant 10 ans par l'UMIF Ile de France , la CCAS ( Caisse Centrale des Activités Sociales des industrie éléctrique et gazière) redevient seule gestionnaire et financeur du CNS , s'interroge sur le devenir de cette structure qui répond bien aux administrés des 10éme,11ème,19ème et environ 16% d'agents EGF . 

Un Comité de soutien se crée à l'initiative des Syndicats CGT d'Ile de France et des CMCAS d'Ile de France organise une Porte Ouverte duu CNS avec l'objectif de réfléchir avec des patients, des personnalités ( Mairie du 10éme , hôpitaux de Paris ...associations mutalistes des centres de santé, Ville de Paris) . 

Un groupe de travail se met en place pour examiner un état des lieux et un projet novateur afin d'assurer un avenir à cette structure. Patrick Guillot ( Président de la Camig et de la Commission Nationale de Santé CCAS) , Bruno Guilliani (Président de la CMCAS DES hAUTS DE sEINE ET animateur de la Coordination des CMCAS Ile de Franc), Alain Guiot ( Président de la CMCAS de Paris), Thierry Chevallier ( Animateur de la Coordination des Syndicats CGT d'Ile de France) et Jean-Louis Valette (Vice- Président de la CMCAS du Val d'Oise) animent le Comité de soutien, porte le projet à la CCAS et propose de créer un poste de Chef de Projet  pour la mise en oeuvre. Accord en 2016 de l'embauche du Docteur Alain Beaupin  qui durant 3 ans a formalisé cette nouvelle structure sous la forme d'une Coopérative de Santé RICHERAND ( SCIC: Société Cooprérative d'Intérêt Collectif).

Le 6 Novembre 2018 lors de l'Assemblée Générale constitutive ce projet novateur voit le jour , il a le soutien de la Ville de Paris , l'APHP , l'ARS , la Région IDF . La CCAS restant propriétaire des locaux , majoritaire dans lae Comité Exécutif et apporte 4000 parts et sur 3 ans un renfort financier pour boucler la gestion annuellle de la Coopérative. Le Ville de Paris apporte un financement important ainsi que l'ARS.

Cette structure innovante vise à apporter une réponse concrète aux questions d'accès aux soins et s'inscrit dans une démarche de solidarité.

La Coopérative est créée officiellement au 1er Janvier 2019 et après 6 mois de transfert de gestion la SCIC RICHERAND prend sa toute dépendance au 1er Juillet 2019.

Communiqué de Nicolas CANO Président de la CCAS :

La CCAS crée le premier Centre de Santé coopératif à PARIS

 

A gauche le docteur A.Beaupin Chef de Projet - l'’équipe du GH Saint-Louis-Lariboisière autour de sa directrice générale, Eve Parier. A leur gauche le directeur de la CAMIEG, Bruno Négroni

8 Novembre 2016, 3ème réunion du comité de pilotage

Comité Exécutif : 

Membres avec voix délibératives :

Alain BEAUPIN: Président 

Gilles CANQUETEAU (CCAS)

Jean-Philippe MILESY

Jean-Louis VALETTE ( Association des Usagers)

Louis JEHEL (Institut de Victimologie)

Lorraine de BOUCHENY (Usager)

Membres avec voix consultatives:

Yaêlle AFERIAT ( Parcours d'Exil)

Julie BOITARD (Directrice SCIC)

Jeanne VILLENEUVE (Médecin Directeur CDS)

 

Un résumé de sa création :

  • Histoire :

Le Centre National de Santé (CNS)a été crée en 1974 par la Caisse Centrale des Activités Sociales du personnel des entreprises électriques et gazières au titre des œuvres sociales instituées en faveur du personnel et visée à l’article 25 du décret n°46-1541 du 22 Juin 1946.

Le CNS a eu vocation à être ouvert à tous les assurés sociaux et à proposer une offre de soins sans dépassement à PARIS.

 La dimension opérationnelle de l’activité a rendu souhaitable, au fil du temps, la mise en    œuvre de partenariat avec des acteurs de différents niveaux de la filière soins et l’émergence d’une structure indépendante fondée sur le multi sociétariat, en capacité de se voir confier le moment venu, la gestion du CNS RICHERAND conformément à l’article 6323-1-2-3 DU Code de la Santé.

  • Finalité d’intérêt collectif de la SCIC :

La Coopérative RICHERAND est porteuse des mêmes valeurs que celles initiées par la CCAS, fondatrice : les valeurs du service public, la continuité des soins, l’accessibilité pour tous, la solidarité.

Ces valeurs se matérialisent par le respect des tarifs de la Sécurité Sociale et l’absence de dépassement, un tiers payant intégral et l’inscription dans les statuts de la société de l’absence de distribution totale des excédents aux associés.

Elle se donne également pour mission de refonder l’offre de soins, notamment en innovant en matière de trajectoire de soins ville-hôpital, en intégrant un pôle d’enseignement médical et un pôle de recherche médicale.

Le choix de la forme de société coopérative d’intérêt collectif constitue une adhésion à des valeurs : la prééminence de la personne humaine, la démocratie, la solidarité, un sociétariat multiple ayant pour finalité l’intérêt collectif au-delà de l’intérêt personnel des membres et l’intégration sociale, économique et culturelle dans un territoire donné.

Bruno Giuliani représentait le Comité de soutien du CNS Richerand. A sa gauche Sylvie Faucher médecin généraliste

Consulter les vacations des médecins