Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

*Né le 9 Décembre 1923 à Eaubonne (Val d’Oise), après le CAP et le BEP, il rentre à la SNCF comme ajusteur, durant la guerre 39-45 , il adhère en 1942 à la CGT clandestine et participe à toutes les actions et manifestations organisé au dépôt de la Plaine St Denis où il est affecté ainsi qu’à la grève insurrectionnelle des cheminots du 10 au 25 Août 1944 .

Il quitte la SNCF pour entrer à EDF le 24/06/1946 à la Centrale Thermique de St Denis .

Tout au long de sa carrière il a pris des responsabilités syndicales jusqu’à devenir en 1966 secrétaire général adjoint de la Fédération de l’Energie, il sera à ce titre membre du  Conseil Supérieur Consultatif de l’Energie, administrateur de Conseil d’Administration de GDF.

Des responsabilités sociales en étant Président de la CMCAS de la Production Thermique puis secrétaire général de la CCAS à la reprise des Activités Sociales par les Fédérations syndicales en 1964.

Attaché à tout ce qui avait trait à la santé il a été également avant cette période, en 1954 administrateur des Œuvres Sociales Coopératives et médicales, en 1955 il fut Président de l’APOS (Polyclinique) jusqu’en 1965 date de la reprise par la CCAS qui deviendra le CNS.

Il fut également président de Tourisme et travail en 1988. En 1981, sur mandat de la CGT, il avait fondé l’association « Loisirs et Solidarité » des retraités. De 1981 à 1993, il en fut successivement le trésorier, le secrétaire et le vice-président.

Il décéde le 13 Avril 2015

Pierre DELPLANQUE

 Centre National de Santé CCAS (CNS)

Le Centre National de Santé RICHERAND créé en 1974 par la CCAS (Caisse Centrale des Activités Sociales des IEG) est l'acquisition de la Polyclinique (APOS),des Oeuvres sociales Coopératives Médicales(OSCM) gérées par la Fédération de la Métallurgie*. Il est ouvert à tous les assurés sociaux et propose une offre de soins sans dépassement à Paris.

A cette époque , 38% d'agents d'EGF fréqentent le CNS en raison d'un nombre important d'agents 

travaillant dans le Centre de Distribution de PARIS, des Services Centraux EDF-GDF , la TIRU et des Centre de Distributions d'Ile de France, Etudes et Recherches ... et la possibilité d'autorisation par les Directions de venir en consultation ainsi que l'adressage des Médecins du Travail EGF.

Dans les locaux acquis des logements sont crées pour accueillir des ressortissants de Province ou des Territoires d'Outremer venant à Paris pour des consultations spécifiques dans les Hôpitaux parisiens.

Au delà de la fréquentation importante des patients du 10ème et des arrondissements limitrophes tout au long de ces années , une baisse constante des patients IEG est constante par les réformes de structures des Entreprises dans Paris intra-muros , pour atteindre 16%en 2016.

Un autre élément et non des moindres la participation financière des Entreprise IEG se réduit d'années en années contraint la CCAS à se séparer,dans les années 2000, ses Centres de Santé de Bordeaux, Nice, Manosque, Marseille et de céder pour 10 années la gestion du CNS à la Mutuelle d'Ile de France.

La  situation se dégrade, et une interrogation sur l’aide aux équilibres de gestion et son devenir en 2016 par la CCAS est préoccupante. Sur l’impulsion, d’un Comité de soutien animé par les électriciens et gaziers d’Ile de France et leurs syndicats CGT, leurs CMCAS (Caisse Mutuelle et caisse d'Activités Sociales), les patients, la municipalité du 10ème, a amené la CCAS à la création d’une Coopérative Santé qui aujourd’hui gère le Centre de Santé historique .

* Un militant qui a largement contribué à cette acquisition : Portrait de Pierre DELPLANQUE

Accueil avant les travaux

                        8 Avril 2015 Portes Ouvertes organisées par le Comité de Soutien

La Commune de PARIS et l'Economie Sociale  

                                    Un programme social aussi riche que méconnu

Auteur: Jean-Philippe MILESI ( Militant mutualiste, membre du Comité Exécutif de la SCIC RICHERAND. 

Article paru dans l'Humanité le Lundi 12 Avril 2021

Extrait:

"Mais ce qui est tu le plus souvent c’est l’œuvre, à proprement extraordinaire compte tenu des circonstances de guerre, de la Commune en matière économique, sociale et sociétale.

En nos temps de révoltes féministes pour de nouveaux droits ou pour des droits conquis et contestés, la Commune est un exemple qui rétablit le divorce treize ans avant Naquet, créa l’Union des Femmes pour la défense de Paris et les soins aux blessés, décréta l’égalité des traitements des institutrices et instituteurs, développa l’enseignement professionnel féminin…

En nos temps de disputes sur l’enseignement, la Commune trois lustres avant  Goblet et Ferry décréta l’école laïque gratuite et obligatoire, générale et professionnelle.

La première aussi elle crée l’embryon d’un service public de l’emploi."

La suite dans le fichier ci-contre